De mère à fille

Aider un enfant qui a peur du noir

1 novembre 2017
krista-mangulsone-53114

Comment aider un enfant qui a peur du noir ? Comme d’habitude dans cette rubrique, voici des astuces et des conseils que l’on partagerait entre amies ou de mère à fille. Elles sont toutes éprouvées et ont fait leur prive dans notre maison, mais évidemment n’hésitez pas à commenter pour enrichir ou contester avec votre propre expérience 🙂

Verbaliser et poser des mots sur ses émotions

Vers 18 mois, de nombreuses peurs apparaissent. Depuis quelques semaines Victor dit très clairement « peur » lorsque quelque chose l’inquiète. C’est souvent un bruit, mais ça peut aussi être une ombre ou un lieu inhabituel. Je pense que c’est très important de ne pas minimiser ou se moquer. Même si ça semble anodin voire ridicule pour nous, la peur de l’enfant est à prendre au sérieux et simplement expliquer à l’enfant que nous sommes là pour le protéger et que la situation n’est pas inquiétante permet souvent de désamorcer la peur. Des livres à lire ensemble le jour permettent aussi de verbaliser la peur de l’enfant, notamment mes préférés La nuit le noir, de Catherine Dolto ou Petit Ours Brun a peur du noir, de Marie Aubinais et Danièle Bour.

Le rituel du coucher : un moment à ne pas négliger

Pour aider un enfant qui a peur du noir, je pense que la première chose à faire est de le rassurer et de faire du moment du coucher un instant positif à partager. Ici nous accordons une très grande importance à l’histoire. Il a des livres en accès libre dans sa chambre qu’il peut feuilleter toute la journée, mais ceux pour le soir sont particulièrement beaux. Ce sont des livres de grands, qui ne sont pas cartonnés et qui sont particulièrement oniriques, et toujours positifs. Nous en accueillons aussi de nouveaux, adoptés provisoirement grâce à la Médiathèque de la ville. Le rituel est toujours le même : lecture de l’histoire par papa et maman en buvant le biberon, puis lumière tamisée bercé par papa pendant que maman chante des berceuses. Lorsque le biberon est terminé, maman freelance file travailler pendant que papa accompagne Victor en attendant que le marchand de sable passe.

aider un enfant qui a peur du noir

Le cododo : comment doser

Je pense que la question du cododo, au delà des règles de sécurité pour les nouveaux nés, est toute personnelle. A mon sens il faut que les deux parents soient d’accord, et que cela n’exclut pas l’un des parents du lit familial, par exemple le papa qui part dormir sur le canapé. De notre côté Monsieur Papa Poule est plus enclin que moi à céder, personnellement je ne dors pas bien avec Victor qui me pousse et me sollicite beaucoup. Je préfère que cela reste exceptionnel comme lors d’une maladie ou de vacances. Vers l’âge des 2 ans, il est aussi conseillé de l’utiliser avec parcimonie car les petits coquins vont vite y prendre goût 😉

La veilleuse : la solution miracle

Pour aider un enfant qui a peur du noir, la solution est souvent toute simple : éviter l’obscurité complète. Par exemple notre fils est beaucoup plus inquiet dans notre maison secondaire, un village de campagne où il n’y a pas de lumière artificielle comme à la ville, et où les volets coupent tout rayon de lumière contrairement à sa chambre où il n’a pas de volet, seulement des rideaux semi occultants. De manière générale, nous avons très rapidement opté pour une veilleuse qui le rassure, occasionnellement à la maison, ou de façon plus récurrente en déplacement.

aider un enfant qui a peur du noir

Le choix de la veilleuse se pose alors, surtout si vous avez opté comme nous pour une chambre Montessori. Vous ne pourrez pas utiliser un modèle qui se branche sur une prise, ni une avec un fil. Pour ces raisons, nous avons craqué pour la veilleuse Pixie Soft de Beaba. Elle est souple, toute douce et garantit une sécurité optimale. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle puisse être utilisée comme un doudou, sans risque de blessure ou de feu même sous la couette. La lumière est douce et sa forme champignon est adorable. Elle est livrée avec un câble, ce qui permet de la recharger le jour et donc de la laisser allumée toute la nuit sans branchement. Petit plus : un petit bouton rond permet d’activer la lumière et est très facile à appréhender pour les petits doigts : Victor l’allume et l’éteint donc seul, à sa guise. Parfait pour aider et accompagner un enfant qui a peur du noir !

Couverture © Krista Mangulsone

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Hortense 2 novembre 2017 at 8 h 35 min

    très joli univers

    • Reply Marthe-Camille 2 novembre 2017 at 14 h 56 min

      Merci Hortense pour ta fidélité !

  • Reply Ophelie 2 novembre 2017 at 14 h 51 min

    Lou a peur du noir depuis ses 1 ans, on applique déjà ces conseils sauf les livres que je ne connaissais pas, et la veilleuse vraimetn choupi

    • Reply Marthe-Camille 2 novembre 2017 at 14 h 56 min

      Le livre de Dolto est particulièrement didactique 🙂

  • Reply kevin 6 novembre 2017 at 17 h 19 min

    de bons conseils que je vais m’empresser de partager!

    • Reply Marthe-Camille 7 novembre 2017 at 15 h 44 min

      merci ça me fait très plaisir

  • Reply Greg 7 novembre 2017 at 15 h 45 min

    Ma petite Sarah fait des terreurs nocturnes depuis plusieurs années. Nous dormons très mal et ça pèse sur toute la famille. Je vais essayer ça. Après tout, nous n’avons rien à perdre!

    • Reply Marthe-Camille 8 novembre 2017 at 16 h 52 min

      Tiens moi au courant surtout 🙂 je sais que ça peut être très pesant de ne pas dormir ! As-tu essayé le lit au sol ? Nous ça a véritablement révolutionné les nuits de Victor … et les nôtres!

  • Reply Edith 10 novembre 2017 at 15 h 38 min

    très bons conseils

    • Reply Marthe-Camille 10 novembre 2017 at 16 h 41 min

      merci !

    Leave a Reply