Apprendre en s’amusant

Vous connaissez déjà mon amour pour Wesco : des matériaux de grande qualité, au look très pop, et toujours très ingénieux pour permettre aux enfants de se développer en toute sécurité. Ces derniers mois, nous avons beaucoup échangé sur le parcours de motricité. Sur Instagram et par mail principalement, avec de longues discussions entre mamans. Merci pour ces échanges qui sont si précieux à mes yeux ! J’ai testé le parcours de motricité Wesco durant un mois afin de vous faire un retour d’expérience honnête et sur mon utilisation avec mon fils de 18 mois.

Première appréhension

Nous avons profité d’un mois plein dans notre maison secondaire dans le Sud de la France, pour tester ce parcours. C’était parfait car la pièce à vivre est très grande il y a donc la place de positionner le parcours, mais aussi de le ranger sur le côté après utilisation … tout en laissant la liberté à Victor de le déplacer et de le réorganiser à sa guise. Première constatation : ça prend de la place ! Inutile de vous équiper de ce type de parcours si vous avez un petit appartement. Ne culpabilisez pas, vous pouvez tout à fait créer un petit parcours maison avec des tapis, coussins, marches pieds et pouf coffre. En revanche si vous avez plus de place et un certain budget devant, vous, ce parcours va vite devenir le meilleur ami de votre petit … Je vous raconte 🙂

Fichier_001 (4)

Une grande facilité d’utilisation

Le coup de coeur a été immédiat : une matière douce et robuste, suffisamment souple pour amortir les chutes (et il y en aura forcément), mais assez rigide pour pouvoir escalader.

Même Monsieur Papa Poule a adoré ! 😉

Fichier_002 (4)

Il a adoré :

– les miroirs qui permettent des jeux multiples et une découverte du corps et des sens
– le module bleu avec des marches : traditionnellement pour grimper, ou de manière détourner pour s’en faire un petit siège
– le module en arche pour des jeux de cache-cache dessous. Mais très vite il y a trouvé d’autres utilisations : à l’envers comme une grande bascule, sur le côté pour s’en faire une cabane.
– le module orange pour s’allonger dessus pour un temps calme, et puis repartir de plus belle avec des pentes à mourir de rire !

Fichier_009

Et si je vous dit qu’il a prononcé pour la première fois le mot « jeu » en me demandant de le sortir ? Je pense que c’est assez édifiant 🙂

Crédit Photo Vignette de Couverture : Daiga Ellaby

8 réponses sur “Apprendre en s’amusant”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *