Expatriée à New York #1 : Mon rituel healthy

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de suivre mon dernier semestre de MBA dans la ville de New York. Plusieurs mois à vivre comme une expatriée et à découvrir cette ville à l’instar d’une new yorkaise. Je voulais depuis la naissance du blog vous parler de cette expérience qui a été très enrichissante mais je ne savais pas comment l’aborder : la blogosphère regorge de bons plans sur cette ville, et les guides sont également généreux en bonnes adresses. J’ai donc décidé de prendre un angle un peu différent : la vision d’une expatriée.

Lorsque je suis arrivée dans cette ville, je ne connaissais pas du tout les Etats-Unis. J’étais impatiente de découvrir ce pays mais j’avais, comme beaucoup de français, l’image d’une Amérique friande de malbouffe. Sans faire de généralité, New York déroge quelque peu à la règle (et ceci sur beaucoup de sujets) puisque la plupart des New Yorkais suivent vraiment la tendance healthy : ils se nourrissent exclusivement avec une alimentation biologique, et beaucoup d’entre eux font des régimes sans gluten, voire paleo ou raw. Le sport n’est pas oublié : lors de ma première semaine dans cette ville, j’ai décidé de faire une balade à Central Park, dont l’entrée était – lucky me – au bout de ma rue. J’ai été très surprises lorsque j’ai vu des centaines de New Yorkais en train de courir ! J’avais trouvé mon rituel healthy d’expatriée 🙂

100_0577

Je faisais régulièrement le Central Park Réservoir, une boucle qui totalise 2.5km. La vue est sublime, comme vous pouvez le voir ici. Et vous pouvez sans problème faire plusieurs tours si vous êtes en forme : à vrai dire, tout le monde court ! Attention, il y a un sens et les autochtones courent très vite. Il faut vite s’habituer et suivre quelques règles, mais les gens sont tous très gentils et accueillants.

100_0689

Ce rituel m’a fait le plus grand bien. Ce n’est pas pour rien que Central Park est considéré comme le poumon de la ville : le temps d’un footing, on n’entend plus les klaxons et on s’échappe de l’effervescence de la ville. J’étais aussi isolée de mes proches pendant plusieurs mois et ça me permettait de garder motivation et bonne humeur. Et puis ce n’est pas désagréable de se rappeler quelques scènes mythiques : Nate et son père allant courir également à Central Park dans la série Gossip Girl, sans oublier Charlotte de Sex & The City.

100_0692

12 réponses sur “Expatriée à New York #1 : Mon rituel healthy”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *