Bêêêê ! Quand mon fils découvre les mots et les sons

C’est noté dans tous les livres et sur tous les sites qui s’attardent sur le développement de l’enfant. Entre 12 et 18 mois, votre enfant va découvrir les mots et les sons. Il va en reproduire certains, en comprendre beaucoup, et en découvrir chaque jour. Pour l’aider et le stimuler (à son rythme bien sûr), nous avons sélectionné différents livres et jeux d’éveil. A chaque fois une image, et le mot correspondant. Mais ce qui m’a le plus plu (et à lui aussi!) ce sont les petits imagiers du Père Castor. Reçus ce matin, je ne pouvais pas attendre avant de vous en parler !

L’imagier du Père Castor en 100 images et mots est vraiment bien fait et totalement adapté à nos petits ! Nous avons deux versions à la maison : les animaux, et la maison.

Ce que j’ai particulièrement aimé :
– la robustesse des cartes cartonnées qui vont durer, même entre les petites mains de mon bébé
– le fait qu’il n’y ait qu’un duo image/mot par carte, ce qui est plus facile je trouve pour l’apprentissage (il y a toutefois en recto verso, ce qui est très bien aussi)

Fichier_001

– la richesse des mots à apprendre ensemble : ça change des traditionnels moutons / chèvres / vaches. Même si nous avons plus de chance de croiser ces animaux, j’aime le fait que l’on puisse aussi lui montrer un paresseux ou un koala.
– le format de poche totalement adapté à la vie nomade des parents : avec Victor, nous aimons beaucoup sortir. Faire des expos, des journées de visite, entre amis … bref nous bougeons pas mal. C’est tout à fait le type de jouet que nous aimerions emmener : il ne prend pas de place, occupe bien l’enfant et ne fait pas de bruit pour ne pas trop déranger les voisins.

Fichier_003

– Last but not least : l’élastique qui tient les cartes ensemble ! Très ingénieux lorsque l’on connait les petits et leur faculté à s’éparpiller. Notamment en voyage ou chez des amis. Vous pouvez refermer l’élastique sur les cartes pour les ranger, mais aussi l’ouvrir pour qu’il y joue (l’élastique les tient toujours de toute façon). Et puis niveau détournement c’est pas mal aussi car j’ai remarqué que Victor aimait bien secouer ses cartes en les tenant par l’élastique. Bref du 3 en 1 très pratique !

Ici je vous montre les cartes fermées à l’aide de l’élastique

Fichier_004

J’allais presque oublier le petit livret ! Dans chaque coffret, vous avez votre lot de cartes, et un petit livret éducatif. Celui-ci est à destination des parents, et vous donne des idées pour présenter l’imagier à votre enfant. Il est notamment conseillé de le laisser appréhender le jouet seul, puis l’accompagner. Ils nomment aussi plein de manières différentes d’y jouer : lire les mots à haute voix, faire désigner le dessin par votre enfant, chercher dans le livre un animal, le mimer, imiter son bruit … Bref de belles journées d’amusement en perspective ! J’ai beaucoup aimé ce petit livret car il donne des idées, en tant que parent, pour présenter de manière différente le livre et en augmenter son intérêt pour l’enfant. Gros coup de coeur pour ces imagiers, bravo Le Père Castor !

10 réponses sur “Bêêêê ! Quand mon fils découvre les mots et les sons”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *