Rencontres

Mon petit Marin d’eau douce (Rencontre Hamac)

25 mai 2017
bloggif_592757e274f04

Avec un petit, la plage est un moment à la fois très gai et très inquiétant. La protection et la vigilance sont de mise, et il est donc primordial d’être bien équipé. J’ai totalement craqué pour le maillot de bain de la marque française Hamac, le maillot couche et le tee-shirt anti UV Capitaine. Le nom de ce modèle tombait à pic puisque notre bébé adore l’eau et est surnommé, depuis sa naissance, « Capitaine » 😉 Mention spéciale pour le Tee qui bloque au minimum 98% des UVB et 95% des UVA ! J’ai rencontré Florence, la créatrice de cette jolie marque, afin d’enquêter sur le concept.

Pourquoi HAMAC ? L’idée de départ, le nom … dites-nous tout sur la naissance de la marque ?

Au départ, en 2007, je quitte mon poste de cadre dans un grand groupe car je m’y ennuyais et avais envie de créer mon entreprise. J’avais déjà eu une première expérience d’entrepreneure quelques années plus tôt, je voulais recommencer. Au même moment je me mets aux couches lavables pour mes deux enfants alors âgés de 3 mois et de 2 ans. Je trouve le principe des couches lavables absolument génial tant sur le plan écologique qu’économique, mais seul bémol, je ne les trouvais pas assez pratiques et elles étaient très grosses, j’évalue alors que je peux surement inventer la couche lavable que je souhaite. Je suis designer industriel de formation, cela m’a évidemment aidé à concevoir ce qu’est devenue aujourd’hui la couche Hamac. Il m’a fallu quand même réaliser une centaine de prototypes et d’essayages avec mes enfants pendant deux années avant de lancer la boîte.

Le nom de la marque vient d’un voyage au Brésil où la simplicité des hamacs accrochés entre 2 arbres m’a donné l’idée de la nacelle suspendue dans la couche.

Pouvez-vous nous présenter votre team de 6 femmes ?  Qui sont-elles, qu’est-ce qui les animent, et quel est le rôle de chacune dans l’aventure ?

Je partage le pilotage de la société avec mon associée Clémence qui est rentrée dans l’aventure en 2009 au moment de la création de l’entreprise, elle sortait alors d’une école de commerce, depuis elle s’est mariée et a eu 2 enfants, le temps passe vite ! Marion est notre responsable achat et production, elle est épaulée par Marjorie, spécialisée en production textile. Juliette est la créative de l’équipe, elle met en place tous les supports visuels dont nous avons besoin, et enfin, Vanessa est notre petite fée du service client.

Que des filles, donc ! Nous sommes toutes motivées par les valeurs qui nous animent autour de l’environnement, de l’innovation et du bien-être des bébés.

Remise prix Créatrices d'Avenir-12

C’est une production 100% Made In France. Pouvez-vous nous dire ce que cela signifie au quotidien pour vous, les contraintes mais aussi les avantages que cela apporte ?

Produire en France a été une volonté et un engagement pris dès le départ, ma vision de Hamac est d’apporter des solutions durables, saines et respectueuses de l’environnement et avec des retombées économiques le plus locales possible.

Beaucoup de femmes veulent se tourner vers l’écologique et la couche lavable pour leur bébé, mais c’est encore connoté comme sale et contraignant. En quoi HAMAC révolutionne l’utilisation de la couche/maillot de bain lavable ?

On n’oblige personne à passer en couches lavables, c’est un choix à faire, puis il faut souvent tester avant de s’en convaincre. Nous comprenons très bien les réticences qu’il peut y avoir au début. La couche Hamac est innovante car elle est « plus facile ». Tout d’abord les selles se jettent facilement grâce à un voile jetable placé sur la couche. Ensuite, le principe antifuite de la nacelle évite les fuites sans pour autant faire un gros popotin aux bébés. Cette innovation, que j’ai brevetée, est renforcée par les matériaux très légers et respirants qui rendent la couche encore plus fine et pratique et permet un séchage ultra rapide.

En gros, plein de petits détails, y compris le sac de stockage avec son filet intégré, rendent la couche Hamac très pratique à utiliser. Quant au maillot de bain Hamac, il est issu du même principe que la couche lavable Hamac mais spécialement adapté à la baignade dans la mer ou en piscine.

Quelle est la petite histoire de chaque design : bagatelle, marin mousse et capitaine ?

Chaque année, j’aime trouver l’inspiration des collections des couches ou des maillots de bain Hamac lors de voyages lointains ou tout proches. Les lieux, les ambiances, les odeurs et le lien avec la nature sont souvent le point de départ des collections. Les roses de Bagatelle sont celles du magnifique jardin de Bagatelle dans le bois de Boulogne, Capitaine vient des petits bateaux en papier que l’on peut faire flotter dans le bassin du Jardin du Luxembourg. L’inspiration était donc très frenchy et parisienne. L’imprimé Marin mousse vient des embruns aux large de l’île d’Oléron, mais maintenant il est surtout un grand classique chez Hamac. La collection de couches actuelles vient de la palette de couleurs que l’on trouve dans les rues et sur les plages de Cuba.

hamac-maillot-pont-neuf-face

Et les UV dans tout ça ? Très important pour les bébés, comment avez-vous pensé vos produits pour les protéger ?

La peau des bébés n’a pas à être exposée au soleil, en tout cas le moins possible, de plus, je suis « Madame anti perturbateurs endocriniens » ! Je veux absolument contribuer à ce que les bébés soient le moins possible en contact avec ces substances, c’est un combat que je mène comme celui de la réduction des déchets. Donc je préfère voir les bébés protégés du soleil en tshirt anti UV Oeko Tex 100 classe I qu’avec certaines crèmes solaires contenant ces substances nocives pour la santé. De plus, je me souviens avoir vu mon fils se rouler dans le sable après lui avoir tartiné le dos de crème solaire… j’avais regretté de ne pas avoir de T shirt contre le soleil.

hamac-top-uv-pont-neuf-face

Une anecdote rigolote sur l’aventure entrepreneuriale Hamac ?

En 2010, notre première production était lancée. Au moment de recevoir les nacelles, on se rend compte qu’elles sont toutes mouchetées de petites poussières noires venant du tapis de coupe en caoutchouc du fabricant. Ce tapis était élimé. Nous allons alors à tour de rôle au Lavomatic à côté de notre bureau pour passer en machine nos 1500 premières nacelles ! On se souvient encore de ces 15 machines et de nos allers retours au Lavomatic.

Une anecdote sur la vie de maman et d’entrepreneur ?

Alors qu’un jour j’emmenais mes enfants au super marché, ils étaient déjà un peu plus grands, ils avaient été très surpris de voir d’autres marques de couches. Ils pensaient que tous les bébés étaient en couches Hamac … trop mignon !

Vous avez aussi des accessoires très intéressants, notamment pour le nettoyage de la couche lavable et pour les mamans ?

Oui notre sac de stockage est parfait pour stocker les couches Hamac utilisées, il va directement dans la machine à laver grâce au filet intégré qui contient les couches salies. Ce sac plait beaucoup aux parents.

Nous proposons aussi des petites lingettes démaquillantes et des coussinets d’allaitement pour les mamans. Grace à la matière microfibre, ils sont très absorbants, ne retiennent pas les odeurs et sèchent très rapidement.

 

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Hélène 26 mai 2017 at 20 h 46 min

    vraiment super le concept !

    • Reply Marthe-Camille 27 mai 2017 at 12 h 57 min

      Oui je suis fan 🙂

  • Reply Fabrice 27 mai 2017 at 12 h 55 min

    tu as quel modèle ? et comment ça taille stp?

    • Reply Marthe-Camille 27 mai 2017 at 12 h 58 min

      J’ai craqué pour le modèle capitaine en 12-24 mois 🙂 Mon fils fait du 18 mois et ça lui va parfaitement. Je pense un peu petit pour du 24 mois en revanche 🙂

  • Reply Lili 27 mai 2017 at 20 h 05 min

    j’adore le design!

    • Reply Marthe-Camille 28 mai 2017 at 22 h 16 min

      moi aussi 😀

  • Reply Daniela 27 mai 2017 at 22 h 21 min

    J’avais envie de tester les couches jetables depuis un moment, entre les histoires de planète et de perturbateurs endoctriniens ! ce maillot durable va être mon bapteme du feu 😀

    • Reply Marthe-Camille 28 mai 2017 at 22 h 16 min

      Oui je trouve aussi que c’est une bonne piste pour débuter 🙂

  • Reply sarah 28 mai 2017 at 22 h 16 min

    vraiment adorable dommage que ça n’existe pas pour plus grands et sans couche car je suis addict à ce genre de motifs!

    • Reply Marthe-Camille 31 mai 2017 at 9 h 27 min

      A suivre 🙂

  • Reply Sabine 29 mai 2017 at 13 h 38 min

    très mignon et bravo aux femmes qui portent ce projet à bout de bras

    • Reply Marthe-Camille 31 mai 2017 at 9 h 26 min

      Merci pour elle je trouve effectivement que le projet est super 🙂

    Leave a Reply