Les Tendances d’Emma

J’ai rencontré la fondatrice du joli site Les Tendances d’Emma et je lui ai posé toutes mes questions. J’ai été, je dois l’avouer, assez bluffée par son enthousiasme, son énergie débordante et ses produits très astucieux. Je suis sûre que la lecture de ses quelques mots vous donnera envie d’aller piocher des idées sur son site 🙂

Comment a débuté l’aventure Les Tendances d’Emma ?

L’aventure a débuté de manière très simple, naturellement, logiquement. Maman d’une petite fille née en 2006, je me suis posé des questions à la naissance de Tom, mon second enfant. J’étais infirmière en réa, en alternance jour / nuit en 12h et je me suis dit « mais quelle planète vas-tu laisser à tes enfants ». J’ai eu une envie d’aller vers le naturel, alors que pour Sylène, j’avais simplement allaité pendant 1 mois et demi, cela avait été ma seule « démarche » vers plus de naturel, ainsi que des petits pots faits maison.

Je m’étais posé la question des couches lavables et à l’époque, il y avait très peu de naturel pour le « grand public ». Cela me paraissait alors insurmontable.  En allant voir une amie très « bio », je me suis dit « les couches je n’y arriverai jamais… mais pourquoi pas les lingettes ». Reste que très vite cela s’est transformé en plan « galère » en jouant au basket en direction du panier à linge sale de la salle de bain.

Je me suis organisée, j’ai créé le Kit Eco Chou et je me suis dit … et finalement, pourquoi ne pas le proposer aux autres, je suis certaine que je ne suis pas seule à avoir envie de changer ma vie avec des produits simples à utiliser, sans contrainte, pratiques, et qui permettent de faire des économies tout en faisant du bien à la planète et en réduisant mes déchets ? Les Tendances d’Emma étaient nées!

Comment se traduit le fait d’être une mumpreneuse au quotidien ?

Au quotidien, être une mumpreneuse cela se traduit par une vie assez folle … avec de belles personnes qui m’entourent et sans lesquelles cela ne serait pas possible!  C’est une vie où la théorie c’est : je dépose les enfants à 8h à l’école, je retourner travailler jusqu’à 17h, ensuite de 17h à 20h c’est les loulous, et après 20h c’est retour au travail.

Il y a ensuite les fois où je dois partir, me déplacer. Dans ce cas il y a les personnes qui m’entourent, et sur lesquelles je peux compter.  C’est aussi une vie où la pratique c’est : 3 enfants avec les mêmes tracas du quotidien que tous les autres parents. Une maison à tenir et des lessives à faire tourner. Des repas à préparer et des enfants à aider à grandir avec attention et bienveillance. La vie quoi ! Concrètement, c’est beaucoup beaucoup beaucoup de travail.

Et puis aussi beaucoup beaucoup beaucoup de liberté aussi. Beaucoup de belles rencontres. Beaucoup d’imagination, de beaux moments ensemble.

Et puis on anticipe, on jongle, on fait comme on peut … et surtout, on profite du temps que nous passons ensemble, car nous savons qu’il est rare.  Cela fait 8 ans que nous n’avons pas passé de vacances ensemble réellement, au loin, sans boulot. Objectif de cette année ? Partir à Londres, car Sylène a commencé l’anglais au collège. Et prendre une vraie semaine de vacances en juillet.

Alors j’essaie au quotidien de tout faire pour que notre vie soit belle, simple, savoureuse, tout en leur apprenant à être acteur de leur vie, de leur place sur la planète. De 17h à 20h, j’imagine des tas de choses, tout le temps : plutôt que de passer du temps à faire des devoirs de maths : faire les courses, 1 soir par loulou, avec un budget et c’est lui qui doit acheter le repas. Cela permet de faire du calcul mental ensemble.

Ensuite on rentre et on fait la cuisine ensemble. On s’occupe de la maison pendant que les enfants prennent leur douche. On apprend à vivre quoi ! Le matin, on va balader le chien ensemble avec Sylène, c’est notre petit moment de complicité mère / fille à nous. Et le mercredi j’essaie de passer l’après-midi avec eux et on va faire du vélo, on profite de la nature, on va voir le poulailler… on fait au mieux pour construire notre vie parfoite… c’est à dire parfois parfaite!

Quels seraient vos conseils en termes d’organisation pour gérer famille et carrière entrepreneuriale ?

Je n’ai aucun conseil à donner. Juste mon témoignage à apporter. Mon organisation est ce qu’elle est, je fais au mieux.  Selon moi, il faut chercher, trouver, faire au mieux, être bienveillant avec soi-même. Faites-vous confiance ! Vous trouverez comment faire. Avec les personnes qui vous entourent.

Gardez en tête qu’en entreprenant vous faites le plus beau des cadeaux à vos enfants, à ceux qui vous entourent : leur montrer qu’ils peuvent aller au bout de leur rêve.  Il n’y a pas à renoncer à sa vie de femme ou de maman parce qu’on entreprend. Il faut par contre accepter les conséquences de ses choix. Je connais des entrepreneuses qui ont une femme de ménage ou une nounou très présente. Moi j’ai mes parents. Un ex-mari super chouette avec qui je m’entends et avec lequel nous prenons soin des enfants et sommes attentifs à eux.

Un chéri à qui je ne souhaite pas faire porter mes choix. Mais qui m’aide quand je le demande. 3 enfants formidables, autonomes, bienveillants et adorables avec leur maman. Et de très belles personnes qui ont envie de m’accompagner, de construire des choses positives et de participer à ce beau projet.

Entourez-vous de ceux qui veulent avancer à vos côtés ! Et dites-vous que vous faites au mieux ! Toujours.

Comment vivez-vous l’écologie chez vous ? Et en voyage ?

L’écologie chez moi c’est des petits gestes de tous les jours, alliés à des envies : des achats locaux, des « faire attention », faire au mieux. Et beaucoup de tolérance. Prendre son vélo, éviter la voiture. Dans la mesure du possible 😉

Faire de la soupe tous les soirs, avoir des poules, composter. Reste que j’ai acheté une maison créé par d’autres avec des meubles intégrés qui n’ont pas grand-chose d’écologique … je fais quoi ? Je jette ? Cela me semble stupide. Par contre, depuis, les pièces que j’ai créées l’ont été avec des matériaux et de la peinture écologiques. Les meubles sont souvent des meubles de récupération, une déco minimaliste et simple.

En voyage aussi c’est comme je peux : ce soir je suis dans un hôtel qui n’a rien d’écologique. Et ce midi nous avons mangé avec l’équipe dans un restaurant chinois où je doute qu’il y ait quoi que ce soit d’écologique. Mais avec des plats où j’ai pris juste le nécessaire, en évitant de surconsommer. Alors encore une fois … je fais au mieux.

Pouvez-vous nous raconter la petite histoire du kit nomade, et peut-être quelques anecdotes liées à son utilisation ?

Le principe était d’avoir un Kit pour partir en voyage, avec l’ensemble des produits pour bébé. Tout prêt à l’emploi avec aussi bien la serviette à langer que les produits pour remplacer les cotons, lingettes et essuie-tout. Tout à portée de main dans un petit sac pratique et complet. Une anecdote ? Severine FERRER, une super maman écolo au quotidien, qui depuis des années l’emmène en vacances quand elle part en déplacement et qui à chaque fois me remercie et me le rappelle. Savoir que cette belle personne qui vit son écologie à son niveau depuis des années l’utilise à chaque voyage me remplit de fierté et de reconnaissance.

Quels seraient vos conseils pour amorcer la transition entre couches jetables et couches lavables, pour les familles qui hésitent à sauter le pas ?

Soyez indulgents avec vous-même ! L’arrivée d’un bébé c’est vraiment une révolution. Vous hésitez ? Prenez d’abord le temps d’accueillir votre enfant. Couches lavables ou couches jetables, prenez ce qui vous convient dans votre vie, sans vous juger de savoir ce qui est bien ou pas. Avec quoi être vous serein ? Il n’y a pas de « il faut on doit ». Il y a ce avec lequel vous serez à l’aise. Ne vous forcez pas.

Il vaut mieux intégrer les couches lavables une fois que vous êtes à l’aise avec bébé plutôt que de vous mettre la pression en vous disant que vous devez absolument passer aux couches lavables à tout prix. Mieux vaut être tolérant avec vous-même, prendre un peu de temps pour le faire durablement. Pourquoi se dire que vous devez faire absolument le top pour la planète et arrêter au bord de 15 jours parce que vous êtes débordée avec votre bébé ou vos lessives ? Si vous hésitez à sauter le pas, prenez le temps de passer d’abord par le Kit Eco Chou. Et laissez-faire.

Est-ce que laver le matériel de change prend vraiment plus de temps ? Quels sont selon vous les atouts et les inconvénients ?

Bonne nouvelle … la plupart des mamans ont aujourd’hui des machines à laver 😉 En fait, laver prend peu de temps de nos jours. Bien sûr, cela signifie les mettre dans la machine et les étendre, mais le principe du Kit Eco Chou, de la serviette à langer, du Kit Eco Net c’est d’être composé de produits de petite taille qui prennent peu de place et ne nécessite aucune machine supplémentaire. C’est tout l’avantage, car on l’intègre au cycle de machines habituelles. Le second avantage c’est que pour des contraintes mini, on fait des économies maxi … c’est 6 fois moins cher que le jetable en étant aussi simple d’utilisation.

L’inconvénient ? Franchement pour les utiliser depuis 8 ans maintenant je n’en vois pas. Peut-être le séchage, car cela demande de les poser à plat. Un à Un. Les produits passent au sèche-linge pour ceux qui préfèrent 😉

Un conseil écolo pour toutes les familles globe-trotteuses ?

Faites en sorte d’être le moins imposant possible dans vos voyages. Avec des choses simples, en prenant des produits au départ que vous ramènerez dans vos bagages à l’arrivée 😉 : Kit Nomade, serviettes de toilette de petite taille et hyper efficaces, Gourdes Emma Qwetch pour remplacer les bouteilles en plastique … il y a tellement de produits simples qui permettent de réduire son impact de manière durable ! Évitez de prendre des tas de documentations : Prenez des documentations en photo, cela vous permet de vous alléger tout en évitant de polluer. Et surtout … Prenez du plaisir en voyage 😉

4 réponses sur “Les Tendances d’Emma”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *