Occuper son enfant en voyage

Lorsque je raconte nos voyages en famille, et que j’explique que nous avons recommencé à voyager depuis les 2 ans de Victor, on me fait souvent la même réflexion : « Mais comment arrives-tu à le faire patienter? ». Il est vrai que si chaque voyage a son lot de découvertes et de beaux paysages, il y a aussi de longues heures d’attente en programme, en particulier si comme nous, vous cumulez vol long courrier et roadtrip !

Je vous en avais déjà parlé ici, à chaque fois que Victor prend l’avion je lui prépare un petit sac à surprises, avec des petits cadeaux susceptibles de l’occuper et de le surprendre. Maintenant qu’il grandit il peut regarder des dessins animés mais nous essayons toujours de prévoir une alternative. J’ai été ravie de découvrir la Fabrique à Histoires de Lunii qui développe l’imaginaire et s’avère aussi être très ludique.

De la même manière que l’Ocarina, il s’agit d’histoires à écouter et non pas à regarder. Et déjà ça, on adore ! Ce qui est encore plus fun ici, c’est que ce ne sont pas des contes figés, mais bien à créer. Vous souvenez-vous de ces livres « dont vous êtes le héros » ? Personnellement, j’adorais le principe. C’est la même chose ici puisque l’enfant peut choisir un héros, un lieu, et une action. En fonction de ses choix une histoire personnalisée lui est racontée. Totalement adapté pour le captiver durant nos roadtrips !

Le boitier est léger et son design est totalement rétro, de quoi ravir les parents. Il est livré avec 48 histoires intégrées, je pense que pour un enfant de 3 ans cela suffit largement à l’amuser. Si vous voulez agrandir sa collection ou ajouter ses héros favoris (j’ai notamment repéré Mickey), vous pouvez télécharger une application pour ordinateur, nommée le Luniistore. C’est tout simple : il vous suffit de charger le boitier, et d’y glisser de nouvelles histoires. Attention cela est payant, comptez environ 8 euros par thématique.

Je trouve cette alternative vraiment intéressante car elle permet d’assouvir la soif de fiction des enfants tout en contournant le terrible écran – ou du moins en diminuant grâce à une alternative intelligente et didactique. En avion comme en voiture, c’est un succès !

Et même dans des lieux improbables, lorsque Victor commence à fatiguer – comme lors de cette randonnée au coeur des glaciers par exemple – une couverture et sa fabrique à histoires, et le voilà bien proche de Morphée !

6 réponses sur “Occuper son enfant en voyage”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *