Le sujet qui fâche : remonter le toboggan à contre-sens

Avec l’été, j’emmène très souvent mon fils à l’aire de jeux, et notamment jouer aux toboggans. Nous essayons de varier les parcs car les installations sont différentes. J’ai par exemple découvert la semaine dernière l’aire de jeux 1-2 ans du Parc Montsouris : des bascules dès 1 an, et un toboggan hyper safe avec rampe et petite dénivelée ! Victor s’est éclaté comme un fou. Mais il faut bien le reconnaître, ce qu’ils aiment le plus, c’est remonter le toboggan à contre-sens ! Pour ou contre ?

Un crime de lèse-majesté

Je suis toujours très amusée par les réactions des parents face à leurs enfants. Certains sont très sévères, d’autres totalement laxistes, et j’ai envie de dire que l’on est toujours plus (ou moins) sévère que d’autres parents. L’éducation n’est pas homogène selon les familles, et c’est tant mieux ! Ainsi, certaines familles interdisent catégoriquement la remontée du toboggan à l’envers. Ca ne se fait pas, ce n’est pas le sens du toboggan. Savon garanti s’ils insistent !  Avec Monsieur Papa Poule, cela ne nous pose pas vraiment de problème. Evidemment nous faisons attention à sa sécurité, et si un autre enfant attend pour descendre nous lui expliquons qu’il faut laisser la place. Une fois ces conditions respectées, pas de problème pour nous !

Un parcours de motricité inégalable

Les acrobaties. Vers 15-16 mois, les progrès psychomoteurs de Bébé sont fulgurants : désormais, il est capable de grimper les escaliers (debout, en se tenant à la rampe), de taper dans un ballon, de glisser sur un toboggan, de se hisser sur un tabouret, de sauter sur le lit… Lorsqu’il voit des acrobaties, il essaye de les reproduire : c’est un petit casse-cou très débrouillard qui teste toutes les limites de son corps ! 

daniel-ruyter-53648

Notre fils a 16 mois et est en plein dedans ! Il arrive dorénavant à s’élancer sur le toboggan seul, et se débrouille très bien pour monter l’escalier et les marches même si nous lui présentons encore la main pour l’aider. Monter l’escalier et descendre par le toboggan, c’est acquis ! Mais entre nous, n’est-ce pas franchement plus drôle de transgresser un petit peu et de retomber du mauvais côté ?

Il faut aussi se mettre à leur place : la remontée du toboggan leur offre beaucoup plus de sensations et est un vrai parcours de motricité. La surface est chaude ou froide selon la température, ça glisse mais avec des bonnes chaussures ou contre le rampe, on arrive à s’accrocher et à trouver des appuis. Ce n’est ni plus ni moins que de l’escalade pour nos petits sportifs en herbe !

aaron-burden-25844

Se confronter aux réactions des autres enfants

C’est aussi l’apprentissage de la vie en société. Il arrive souvent que les enfants s’élancent même si un enfant est en train de remonter le toboggan. C’est de bonne guerre ! L’enfant apprend alors qu’il y a quelques dangers et désagréments à ne pas suivre les règles. Il peut aussi se disputer avec des petits camarades, mais il comprend en général très vite que cette petite liberté autorisée lorsqu’il n’y a personne, doit laisser place à la courtoisie lorsqu’un autre enfant veut profiter du toboggan. Ou du moins c’est ce que nous essayons de lui inculquer 🙂

Et vous, comment vivez-vous cela en famille ?

6 réponses sur “Le sujet qui fâche : remonter le toboggan à contre-sens”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *